La Première Guerre mondiale marque durablement les populations.

A l'arrière, l'attente fait souvent place au deuil.

Les monuments aux morts, érigés après la Grande Guerre, témoignent parfois de la douleur des familles, ayant perdu leurs proches.

Ils portent alors le nom de " monuments aux morts pacifistes.